Rencontre Exploreur – Sciences en Circuit Court Mercredi 16 Mars à 18h Café Jean Jaurès à Castres

Intervenant : Thomas Sommer-Houdeville, post doctorant en sociologie au CNRS, membre du projet DisPow et du Centre d'Etude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir - CERTOP (CNRS, UT2J, UT3 Paul Sabatier) --------------- L'hospitalité en débat : aider, accueillir, défendre les migrants de Calais à Hendaye

Ces 50 dernières années, en France et en Europe, les politiques publiques en matière de migration visent à un contrôle de plus en plus restrictif des flux migratoires, considérés comme une menace radicale pour la sécurité de l’Etat et des populations. Ces politiques s’exercent dans un cadre répressif et de criminalisation des migrants et de leurs soutiens. Dans l’espace public, elles sont légitimées par un discours de crise sur les « vagues migratoires » diffusé par une grande partie du champ politique et médiatique. Mais ces politiques ont un impact réel sur la sécurité et le bien-être physique et psychique des migrants. Qu’ils tentent de passer ou de s’établir sur le territoire national, leur long parcours tourne parfois au drame. Les exemples se multiplient : 3 migrants furent écrasés par un train en octobre 2021 à Saint-Jean de Luz, ou encore au départ de Calais près d’une vingtaine de migrants se sont noyés dans la manche en novembre. Face à ces tragédies qui suscitent l’indignation, des initiatives spontanées locales émergent. Dans les espaces frontaliers (comme à Hendaye, la Roja, Calais), dans les grandes villes (comme à Paris ou Bordeaux) et même dans les espaces ruraux (comme à Penne dans le Tarn ou Saint-Palais au Pays Basque), des centaines de citoyens et de citoyennes ont décidé de s’impliquer dans l’aide aux migrants. Ils font partie d’associations, de collectifs de soutien, certains agissent individuellement ou dans des réseaux informels. Ces personnes organisent l’aide, l’accueil et la défense des migrants sur le territoire, parfois avec l’aide des collectivités locales mais souvent en dépit des politiques de l’Etat français. Cette rencontre sera l’occasion de faire l’état des lieux des pratiques de solidarité envers les migrants, qu’elles soient juridiques, politiques ou qu’elles concernent concrètement leur accueil et leur hébergement. De manière plus générale, nous discuterons du sens de ces engagements, des dilemmes qu’ils posent et des difficultés qu’ils génèrent. Pour aborder ces sujets, nous pourrons nous appuyer sur le travail de terrain (entretiens et observations) et de veille (discussions collectives, revue de presse, veille juridique) réalisé depuis 2019 dans le cadre du programme de recherche DisPow.


25 vues0 commentaire